Le Berger de Maremme pour défendre des manchots en Australie

Le Berger de Maremme, allié des troupeaux et des bergers mais aussi des manchots. Ce magnifique chien, protagoniste de nombreux projets entrepris pour protéger le loup par Almo Nature au nom de l’aLmore, a aussi reçu la reconnaissance de son talent pour le gardiennage en Australie. La force de ce chien reste la même – son habilité à éloigner les prédateurs de leurs proies faibles de nature – mais le contexte diffère des vallées italiennes.

L’idée d’Allan Swampy Marsh

Depuis plus de huit ans, c’est au sein du projet Middle Island Maremma Project, créé par Allan “Swampy” Marsh, éleveur et propriétaire d’Oddball, que le berger de Maremme s’est montré précieux pour éloigner les prédateurs de poulets. Vraiment satisfait de son gardiennage, l’homme a eu la brillante idée de résoudre le problème de l’extinction du Fairy penguin (manchot pygmée), digne représentant de la biodiversité de Middle Island (l’île du Milieu) : il proposa l’usage des bergers de Maremme entraînés pour éloigner les renards roux.

Grâce à son idée, promptement acceptée par la ville de Warrnambool, les sœurs Eudy et Tula, de splendides exemples de berger de Maremme, arrivèrent sur l’île.

Eudy and Tula, pionnières d’un projet innovant

Les deux bergers de Maremme parfaitement entraînées ont fait la fortune de la colonie des manchots pygmées : de 4 spécimens en raison des attaques de prédateurs, elle a aujourd’hui atteint le nombre remarquable de 150 individus. Une étape importante pour les deux chiens qui maintenant, à l’âge de 8 ans, ont été mis à la retraite, et reste de simples témoins d’un projet abouti.

Actuellement, d’autres jeunes bergers de Maremme sont recherchés pour perpétuer cette belle et complexe activité de gardiennage. Un exemple qui s’ajoute déjà à de nombreux cas de cohabitation entre l’homme et les animaux.