Chiens et loups en comparaison : la domestication a-t-elle rendu le chien moins intelligent ?

La domestication du loup nous a conduit au chien, le meilleur ami de l’homme par excellence, qui s’est parfaitement adapté à la vie humaine. Mais comment la nature du canidé, plus influencée par l’homme en comparaison avec ses cousins sauvages, a-t-elle changé ? Une récente étude publiée par la Royal Society semble répondre en partie à cette question complexe.

L’expérience sur l’intelligence du loup et du chien

Monique Udell, chercheur à l’université de l’Oregon, s’est concentrée sur l’intelligence des quadrupèdes, en créant un test singulier sur 10 chiens domestiques, 10 loups et 10 chiens provenant d’un refuge. Les trente spécimens devaient se servir de leurs méninges pour obtenir de la nourriture en récompense : une boîte à ouvrir était le test à passer pour obtenir une friandise. Les loups ont eu le résultat le plus remarquable – 8 sur 10 ont réussi – tandis que les résultats des chiens se sont révélés médiocres : seuls 1 sur 20 a accompli sa tâche en demandant l’aide, la confirmation et la commande du maître.

Chien et loup : intelligents différemment

Cette étude unique représente une nouvelle étape dans l’idée selon laquelle l’homme est un leader de meute pour le chien domestique qui a une forte intelligence sociale pour interagir parfaitement avec son maître. Les différences avec le loup en terme d’intelligence et d’aptitudes à résoudre des problèmes sont substanciels : le prédateur a tendance à s’en sortir comme il le fait depuis des milliers d’années dans la nature grâce à la chasse et à la gestion de la dynamique de la meute.

Cependant, conclure que le premier est “moins intelligent” que son “cousin” sauvage à cause du long processus de domestication serait simpliste et superficiel. Selon le chercheur et l’auteur de l’expérience, cela devrait être étudié davantage, mais chaque chien tout comme chaque loup représente un cas particulier en termes d’attitudes et de réactivité.