Chien et feux d’artifices du Nouvel An : comment les rassurer ?

Chiens et feux d’artifices de la Saint-Sylvestre ne font pas bon ménage. En fait, l’arrivée de la nouvelle année, suivie par ses bruits de pétards et de feux d’artifices entraînent des pertes voire des décès parmi les animaux de compagnie qui ne tolèrent pas le bruit provoqué par les festivités.

Les chiens en particulier sont victimes de crises de panique dues à leur hypersensibilité : non seulement ils n’entendent pas les sons de la même façon, ils perçoivent les bruits que les hommes n’entendent pas ou à moindre intensité, mais ils perçoivent les odeurs avec une intensité supérieure et sur une distance mineure. C’est pourquoi il est essentiel de protéger votre chien en adoptant des mesures pour rendre moins dramatique le passage à la nouvelle année :

  • Ne le laissez pas dans le jardin, sur le balcon, près des endroits où des pétards peuvent être lancés.
  • Ne laissez pas seul votre chien afin d’éviter les accidents causés par la peur. Il est important qu’il sente votre présence, en n’étant pas trop attentif à son égard car il pourrait percevoir cela comme un indicateur d’une situation dangereuse.
  • Amortissez les sons extérieurs en augmentant le volume de la télévision, en fermant les portes et les fenêtres.
  • Permettez-lui de se réfugier où il le souhaite, en lui accordant des endroits généralement interdits d’accès.
  • Ne le sortez pas entre le réveillon et le jour de l’an ou gardez-le en laisse quand vous sortez durant cette période.

Si votre chien est très sensible, vous pouvez demander l’avis d’un vétérinaire. Vous pouvez opter pour une thérapie comportementale ou pharmacologique, bien que l’affection et l’attention du maître soient généralement suffisantes pour surmonter ces moments critiques.

Comme le souligne Luca Scanavacca, coach canin : “Dans ces moments difficiles, votre chien a besoin de vous et recherche votre présence. C’est un geste de responsabilité et d’amour que de rester à ses côtés, en passant une soirée calme. Vous n’avez pas besoin de subir les fêtes bruyantes qui, au premier matin de janvier, ne laissent que les traces de peur de votre chien et un sentiment de culpabilité”.