Animaux et propriétaires : les 5 clés d’une belle relation

Les animaux et leurs maîtres sont impliqués dans une relation assez différente de celle établie entre les humains. Dr. Maria Grazia Calore, vétérinaire et experte en comportement, a identifié pour nous 5 éléments-clé de ce lien particulier, utile non seulement pour comprendre la nature des chiens et des chats mais aussi pour interagir avec eux de la meilleure façon possible.

  1. Les affinités électives

Les animaux nous “perçoivent” d’une façon différente, en ramassant nos informations “secrètes” grâce aux phéromones émises par la peau. Grâce à ces messages chimiques, nos amis à quatre pattes comprendront s’ils peuvent se rapprocher ou s’il est préférable de rester à l’écart.

  1. Référent social ou égal ?

Après son arrivée dans la famille, un chien essaiera spontanément de créer une relation sociale avec tous les membres de la “famille-meute” en créant différents types de relations en fonction du “rôle” qu’ils jouent de son point de vue.

Pour un chat, en revanche, la rencontre avec l’être humain aboutira vers une relation similaire à l’amitié : il nous considérera comme son égal.

  1. Pas qu’une question de nourriture

Il est faux de croire que les chats et les chiens créent des relations plus proches avec ceux qui préparent leur nourriture.

En fait, pour le chien, le renforcement social est tout aussi important : la satisfaction de faire quelque chose avec son maître dans un but commun, l’affection d’un “bravo!” vaut parfois plus que mille friandises !

Même pour le chat, nous ne sommes pas représentés comme un simple distributeur de croquettes. En effet, il nous juge souvent si inapte à chasser qu’il nous honore d’une proie pour nous apprendre à le faire !

  1. L’importance d’être Constant

Nous devons faire attention, comme le dit la comédie (The Importance of Being Ernest, Oscar Wilde), aux incompréhensions. Par exemple, quand nous demandons au chien de s’approcher, nous ne devons pas prendre une position qui pourrait l’effrayer – en se penchant en avant – ou parler en utilisant un ton colérique ou très élevé. La posture et la voix communiquent qu’il y a un danger alors que les mots lui demandent d’aborder la menace !

A l’inverse, si en présence d’un chat, vous vous déplacez rapidement ou si vous cachez vos mains ou vos pieds sous une couverture, il pourrait vous associer à une proie. Le réprimander face à un comportement normal de prédation pourrait mettre en péril votre amitié.

  1. Une question de…

Respect, compréhension, désir de communiquer. Voici les trois éléments qui, avec de l’affection, vous assurera une relation réussie avec vos amis à quatre pattes :

  • Le respect signifie satisfaire les besoins comportementaux de leurs espèces : vous devez socialiser vos chiens, les laisser explorer l’environnement, renifler, marquer le sol. N’imposez pas à votre chat toutes cohabitations “forcées” avec d’autres animaux, en lui offrant des zones de jeux et de détente.
  • La compréhension est d’essayer de comprendre que les animaux ont des émotions, des humeurs par moment, tout comme nous, parfois typiques de leur espèce.
  • Le désir de communication signifie faire un effort de compréhension de leur langage, être informé, lire des livres à leur sujet, arrêter d’observer sans préjudice. Vous devez adapter votre langage à l’autre sans s’arrêter sur les mots mais en les accompagnant avec des gestes et des positions claires et cohérentes.