Promener son chien dans la neige : 3 choses à savoir

Je repense avec plaisir aux moments où, à l’approche des vacances de Noël, j’allais skier avec Tabata. Je partageais mes vacances entre les matinées sur les pistes et les longues promenades avec mon chien dans la neige fraîche. Quand vous décidez d’emmener votre chien dans la neige, et c’est une bonne chose à faire, vous ne devez pas oublier des règles importantes. Tout comme nous choisissons des vêtements d’hiver pour faire face au froid, nos chiens doivent eux aussi disposer d’un kit adapté à de telles situations. Voici 3 choses à ne pas oublier.

1- Garder ses pattes à l’abri

A cette époque de l’année, avec Tabata, je suis toujours les vieux remèdes de grand-mère qui sont, de différentes façons, toujours valables. Aujourd’hui heureusement, il existe des produits spécifiques de bonne qualité et fabriqués avec des nouveaux matériaux technologiques. N’oublions jamais que les chiens transpirent par les doigts et la sueur, en contact avec la neige, peut devenir de la glace et bloquer les doigts ou, dans les pires situations, couper les doigts. Pendant des années, j’ai utilisé de la Vaseline (celle utilisée par les tatoueurs par exemple) sur les pieds de mon chien pour éviter qu’ils ne gèlent.

Cependant, le problème est revenu lorsque le chien a commencé à courir sur la glace, qui est devenue aussi tranchante qu’une lame. Elle a montré une sensation de brûlure. Par ailleurs, quand vous marchez à la montagne, vous pouvez souvent constater que les routes sont couvertes de minuscules cristaux de sel ou de sable, qui peuvent devenir ennuyeux s’ils se glissent entre les doigts du chien. En naviguant sur Internet, j’ai découvert un certain nombre de marques qui produisent non seulement des accessoires, comme des laisses, harnais ou muselières, mais aussi des chaussures.

Les critères pour choisir les chaussures adaptées à votre chien sont similaires à ceux valables des hommes. En premier lieu, vous devez vous concentrer sur la taille : une chaussure trop serrée peut lui faire mal, une chaussure trop grande ne sera pas confortable. Après l’achat, vous devez habituer votre chien, petit à petit, à la fois au moment de les mettre et au moment de la promenade. Au début, il fera d’étranges mouvements, mais avec le temps cela deviendra plus harmonieux.

2- Rester au chaud !

On peut parfois voir de pauvres chiens déguisés. La dernière idée, pendant les fêtes de Noël, est de leur mettre des bois de rennes ou de les habiller comme leur maître. Tout le monde peut s’habiller comme il veut mais ne forcez pas les chiens à vous suivre sur le tapis rouge. Cependant, le manteau est fondamental quand vous allez dans la neige. Les critères pour choisir le bon sont nombreux mais il faut les suivre à la lettre.

  • Premièrement, la taille doit toujours être adéquate. S’il est trop serré, le chien aura du mal à bouger confortablement. En effet, il pourrait commencer à se gratter et à se frotter contre les murs pour s’en débarrasser. Un manteau trop large laisse passer l’air et n’aide pas l’animal à rester au chaud.
  • La matière ne doit pas être en synthétique, ou pire, en toile cirée car il peut créer une couche d’humidité entre le chien et le manteau qui stagnerait sur sa fourrure. Il existe des produits qui isolent de la neige, mais laisse le corps respirer. Ils ont un prix plus élevé mais garantissent un confort supérieur.

3- La fourrure

Une autre règle d’or est de garder à l’esprit que, quand vous emmenez votre chien à la neige, vous ne devez pas le toiletter au préalable. La fourrure est la première protection contre les agents extérieurs. Quand il fait froid, les petits cristaux de glace qui sont formés ne doivent pas être brossés mais patiemment dissous avec l’aide d’un sèche-cheveux, puis on brosse la fourrure.

N’oubliez pas de vous informer à propos des caractéristiques physiques de la race de votre chien. Si c’est la première fois qu’il voit la neige, vous pouvez vous attendre à un comportement étrange et drôle. Ils peuvent la manger, se rouler, sauter comme un lapin, se cacher, rester statique sans avancer : toutes ces choses font partie d’une nouvelle expérience à vivre ensemble. Un bon souvenir à ramener à la maison.

L’auteur de cet article est Luca Scanavacca, coach canin.