Les premiers fruits de l’agroforesterie

 

À quoi notre recherche d’une durabilité à la saveur ancienne, mais combinée aux connaissances scientifiques et technologiques les plus avancées nous a-t-elle menés ? Vers un grand jardin très parfumé : l’agroforêt syntropique de Villa Fortuna.

 

Nous travaillons sans relâche à sa création, dans le village de San Salvatore Monferrato (province d’Alessandria – Italie), depuis février dernier et nous pouvons affirmer avec fierté qu’aujourd’hui, nos efforts ont été largement récompensés : 2 198 arbres, parmi lesquels des plantes fruitières, des arbustes et des arbres forestiers, se dressent sur la crête de collines où toute trace d’activité humaine antérieure a été soigneusement effacée. Il s’agit d’un spectacle de lumières et de couleurs qui remplissent nos espaces verts et qui nous donnent encore plus de force pour relever les défis de notre projet.

 

Créer une agroforêt, c’est laisser sa place à la nature, lui redonner un écosystème en équilibre là où il avait été affaibli ou brisé. Nous sommes bien conscients que l’agriculture traditionnelle vise une exploitation à court terme des ressources (exploitation qui, en peu de temps, appauvrit le sol avec une baisse conséquente de la productivité), tandis que l’agriculture syntropique – après une mise en place naturellement plus lente et plus complexe – garantit des rendements croissants, avec une régénération progressive de la terre.

 

La philosophie est la suivante : élaborer un système qui, au fil des années, tendra à devenir autonome, résistant aux pathologies végétales et fournissant lui-même ses propres engrais ainsi que – avec un minimum de gestion par l’agriculteur – sa propre irrigation. Grâce à ce système, les terres dégradées peuvent être réhabilitées, en retrouvant totalement leurs caractéristiques d’origine. La nature fonctionnerait très bien si l’homme apprenait à s’adapter à ses règles : bien que l’action de l’homme ait souvent causé des dommages importants, il est encore possible de remédier à la détérioration en s’engageant dans des projets de régénération tels que ceux que nous expérimentons à Villa Fortuna.

 

Lorsque la régénération a commencé, comme nous l’avons vu, toutes les formes de vie reviennent et s’épanouissent, des abeilles aux coccinelles, en passant par les escargots et les vers de terre, le tout nous apprenant à vivre avec la biodiversité. Le domaine de l’agroforesterie se peuple progressivement d’insectes, tant ceux qui sont bénéfiques comme les pollinisateurs (abeilles, guêpes et la plupart des papillons) que ceux qui sont antagonistes et qui menacent les cultures et pourraient abimer nos plantes, comme les punaises asiatiques, les pucerons et les papillons du chou. La nature elle-même nous enseigne que l’équilibre de l’écosystème peut être garanti sans nuire à aucune créature. Toute l’équipe s’engage assidûment dans la recherche pour aider nos plantes à pousser de façon saine avec des traitements naturels qui ne nuisent pas à l’environnement.

 

Bien que le printemps ait été long à venir cette année, et que certains épisodes de gel au mois d’avril nous aient obligés à reporter certaines transplantations, nous avons pu réensemencer tous les légumes d’été. Les capteurs qui mesurent l’humidité du sol et de l’air pour indiquer le besoin d’irrigation et le moment de l’irrigation ont renforcé nos recherches. L’utilisation de la technologie pour la durabilité environnementale est l’un de nos objectifs.

 

Nos efforts pour redévelopper le domaine de Villa Fortuna démontrent également que les systèmes agroforestiers sont réellement l’agriculture de l’avenir, non seulement en termes de durabilité mais aussi de productivité à long terme. Contrairement aux monocultures intensives, l’extrême variété des espèces et leurs associations sont la clé de rendements plus élevés, car les principes de cette agriculture innovante, codifiée au Brésil il y a moins d’un demi-siècle, sont dictés par la nature elle-même, façonnée par ses rythmes et la succession végétative et écologique de ses espèces.

Agroforesta
 
Orto

La technologie au service de la science

Les pièges photographiques font partie des éléments technologiques que nous avons décidé d’utiliser : la forêt fait l’objet d’un suivi continu et nous évaluons l’augmentation des zones boisées pour créer des “couloirs écologiques” pour la faune. Les premières surprises viennent des images capturées pendant la nuit :

 

  • Tasso
  • Volpe
  • Volpe
  • capriolo

Il y a de nombreux avantages à avoir dans nos bois des dispositifs équipés de capteurs de mouvement, qui s’activent automatiquement pour détecter la présence d’animaux à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit : documenter le retour d’espèces qui, pendant longtemps, n’ont plus été observées dans ces zones, étudier leur comportement et leurs habitudes, évaluer l’état de santé des spécimens aperçus, aider ces créatures à survivre le mieux possible dans un monde que nous avons anthropisé au point de rendre leur existence difficile et de les avoir éloignées de leurs environnements.

 

Tout ceci n’est pas réalisable avec l’observation directe, car il est impossible de créer une situation idéale qui ne dérange pas la faune : le mimétisme d’un piège photographique peut nous aider énormément à nous rapprocher des animaux sans activer leur méfiance rédemptrice envers l’homme.

 

À ce propos, nous vous rappelons que le crowdfunfing pour le nouveau projet du réalisateur et photographe naturaliste Paolo Rossi vient de se terminer : “Survivants de l’Homo Sapiens”. Il s’agit d’un court-métrage également soutenu par notre Fondation, qui racontera la résistance des espèces sauvages à l’expansion de la civilisation rurale dans les Apennins liguriens et piémontais.

 

Grâce à ces pièges photographiques installés à des endroits stratégiques, à sa grande expérience de photographe animalier et aux heures entières passées en montagne, Paolo Rossi a été le premier, l’année dernière, à documenter la présence du chat sauvage (Felis silvestris) en Ligurie, où on le croyait éteint. Son court-métrage “Felis gatto sarvægo” peut être vu à ce lien

 

Il n’y a pas de progrès sans socialité et échange de compétences.

 

L’orientation sociale est l’un des aspects essentiels du projet Regenerating Villa Fortuna. En collaboration avec l’APS Cambalache d’Alessandria, nous avons accueilli plusieurs demandeurs d’asile et réfugiés. Nous souhaitons la bienvenue au dernier invité qui a rejoint le projet : Rubel, un garçon du Bangladesh qui est passionné d’apiculture et s’occupe de quelques ruches dans nos espaces verts. Rubel a eu l’occasion d’étudier le sujet en Italie, en participant au projet d’apiculture sociale Bee My Job conçu par Cambalache, et a décidé de créer sa propre entreprise grâce à un autre projet, financé par la présidence du Conseil avec le fonds des huit pour mille de l’IRPEF dévolus par les citoyens à la gestion directe de l’État pour l’année 2016.

 

Nous sommes convaincus de l’énorme importance de l’échange de compétences et de l’entrelacement des cultures qui, dans la communauté d’intention, enrichissent notre équipe d’un enseignement supplémentaire.

 

Ça aussi, c’est la Reintegration Economy!

Articles associés

Bienvenue dans notre communauté!

Notre premier e-mail vient juste de vous être envoyé. Nous espérons qu’il vous plaira.

Encore une chose

We'd be happy to know a bit more about you — to show you more relevant information. Please, answer a few simple questions:

Quel animal ou quels animaux de compagnie avez-vous?

Quel âge ont vos animaux de compagnie?

  • Chien
  • Chat

Où habitez-vous?

Oh, vous avez un chat et un chien! Nous vous aimons déjà :)

Merci de nous avoir rejoints! Passez le bonjour à votre chat de notre part :)

Merci de nous avoir rejoints! Passez le bonjour à votre chien de notre part :)

Nous sommes ravis de vous avoir ici avec nous :) Merci de nous avoir rejoints!

Please, if you have any kind of feedback about Almo Nature products for cats or dogs (or both!), or about the projects of Capellino Foundation, à les partager avec nous. — we are always excited about talking to people who care. Hope to see you here again soon!

Choisissez la façon de vous inscrire

You are alredy subscribed