Les chiens ont-ils de la mémoire ?

Les chien ont-ils de la mémoire ? De nombreuses études sur les animaux, et surtout sur l’apprentissage des chiens, se sont également concentrées sur la mémorisation des objets et des actions utiles pour compléter des tâches spécifiques. Selon des études récentes, le meilleur ami de l’homme serait capable d’élaborer des stratégies pour résoudre des problèmes et apprendrait par l’imitation. Dr Maria Grazia Calore, vétérinaire experte en comportement animal, a approfondi cet aspect pour nous aider à en apprendre davantage.

La mémoire du chien : une caractéristique pour chaque occasion

Voici les types de mémoire que votre meilleur ami utilise dans les différentes situations :

  • La mémoire à court-terme : elle lui permet de se rappeler les actions tout juste réalisées et après avoir accompli sa mission, il est possible qu’il ait oublié les choses mémorisées. Le chien l’utilise pour faire des actions consécutives : “Je prends la balle, je la mets dans la niche, je cherche une meilleure cachette, je récupère la balle”.
  • La mémoire à long terme : elle est comparable à une grande bibliothèque qui, grâce à l’aide d’un bibliothécaire expert, l’hippocampe, est capable de retrouver les choses dont il a besoin à un moment précis. Ce type de mémorisation collecte toutes les références de la vie (expériences, visages, odeurs, objets ou bruits déjà connus) et la plupart des informations issues des périodes les plus sensibles (les 3-4 premiers mois de la vie, période de l’adolescence qui correspond à l’âge du développement sexuel). Chaque expérience du chien durant ces périodes est imprimée dans sa mémoire, ayant une fonction adaptative car cela lui permet de ne pas reproduire des erreurs potentiellement fatales et de reconnaître le danger. De plus, le chien, tout comme l’être humain, ne s’arrête jamais d’apprendre et donc mémorise. Cependant, avec le temps, plus de répétitions seront nécessaires pour continuer à mémoriser.
  • La mémoire procédurale : elle permet de réaliser des actions complexes comme résoudre des jeux d’activation mentale, faire passer un objet dans une ouverture, revenir à la maison. En fait, il créé dans son esprit une sorte de carte mentale qu’il utilisera quand il vivra une situation similaire, en s’adaptant en fonction du contexte.

Chiens et mémoire : comment se comporter

Donc, pour les chiens, chaque expérience laisse une trace dans sa mémoire : certaines d’entre elles restent plus indélébiles que d’autres et peuvent être remémorée. Ce sont des expériences positives (renforcées grâce aux encouragements tels que la nourriture, les caresses, le lien social) mais aussi des expériences négatives (malheureusement, ces expériences nécessaires à sa croissance ont tendance à se fixer de manière immédiate et sur une longue durée). Donc quand vous interagissez avec votre chien n’oubliez jamais qu’il a une mémoire !