La métamorphose de Dave : de la décharge à l’adoption

Sale au point d’être méconnaissable et effrayé par tout contact humain : Dave est le chien dont l’histoire “officielle” commence dans une décharge de la ville anglaise de Winchester, en Hampshire. Appelé “le clochard”, il a aujourd’hui obtenu bien plus que la popularité : une nouvelle maison avec une maîtresse pour prendre soin de lui tout comme Marnie, l’un des chiens les plus connus du web 2.0.

Une histoire d’abandon sans coupables

Les photos de Dave ont parcouru le monde entier, donnant à chacun une idée concrète des conséquences de l’abandon d’un chien, de son existence à son état physique. La boue et la saleté déposées sur son pelage ont tellement changé l’apparence de Dave que les vétérinaires ont seulement compris après une tonte minutieuse de quelle race il s’agissait : un caniche.
Camarade malchanceux des huit autres chiens trouvés dans la décharge, le quadrupède de dix-huit mois a été sauvé de cette décrépitude par les bénévoles de la RSPCA (Société Royale pour la Prévention de la Cruauté envers les Animaux). Dave était excessivement stressé par les soins de ses sauveurs qui ont immédiatement conclu à une histoire d’abus, difficile à oublier pour le caniche seulement récupéré d’un point de vue esthétique dans un premier temps.

L’adoption de Dave : le début d’une nouvelle vie

Jeanette McDowell, 67 ans, a suivi l’histoire de Dave avec une empathie particulière. Cette ancienne infirmière s’est proposée d’elle-même pour devenir la nouvelle maîtresse du chien. Le chemin à parcourir pour regagner sa confiance n’a pas été facile : pendant deux semaines, la femme est venue quotidiennement au centre où était placé Dave pour que son visage lui devienne familier. Une fois à la maison, à East Wittering à West Sussex, il était venu le temps de découvrir le monde complexe de Dave, un chien particulier, dû à son passé, comme l’explique Jeanette : “J’ai découvert qu’il aimait le foie. J’ai aussi remarqué qu’il était effrayé par les camions et les voitures, probablement parce qu’il a dû avoir de mauvaises expériences avec les véhicules par le passé”. La consolation et son adaptabilité à la sensibilité de la situation furent les deux facteurs utilisés par la nouvelle maîtresse pour faire face à cette nouvelle relation : “Cela prendra autant de jours qu’il le faudra, Dave a déjà parcouru du chemin et je suis certaine qu’il sera bientôt capable de retrouver la joie qui a été si longtemps absente dans sa vie”.