Des loups aux chiens : les dernières actualités sur la domestication du meilleur ami de l’homme

Vétérinaires, scientifiques et plus particulièrement les amoureux des animaux n’ont jamais cessé de se demander quelle pouvait être la nature de cette relation spéciale entre l’homme et le chien. L’animal de compagnie par excellence, également connu sous le nom de “meilleur ami de l’homme” grâce à ses nombreuses années de coexistence réussies, ne l’a pas toujours été. En fait, cette relation a évolué passant du loup au chien. Le cercle de ce processus mystérieux est la domestication et a eu lieu il y a des milliers d’années : comment cela est-il arrivé ?

La domestication du loup seulement grâce à l’homme ?

Il n’est pas chose facile de savoir précisément comment les loups sont devenus des chiens et de vrais compagnons pour l’homme. Le court-métrage The Promise, réalisé par Gabriele Salvatores et produit par Almo Nature, aborde la question en mélangeant reconstruction scientifique et imagination : en échange du respect éternel, l’homme pouvait coexister avec des loups, qui devinrent ainsi les chiens que nous connaissons aujourd’hui.
Jusqu’à présent, cependant, la croyance de la communauté scientifique était basée sur la théorie formulée par le scientifique Francis Galton. Selon le Britannique, l’homme est à l’origine de la domestication du loup, qui a commencé quand il a pris pour habitude de cotoyer et d’élever des chiots dans les camps.

Du loup au chien : l’idée de l’auto-domestication

En réalité, la théorie de Galton a quelques faiblesses, notamment dans la compréhension du lien complexe établi entre le chien et l’homme. En fait, la transition du loup au chien ne s’est pas seulement déroulée pendant des milliers d’années dans des camps, ce ne serait pas assez pour changer complètement la nature des louveteaux. C’est pourquoi maintenant nous parlons de l’hypothèse de l’auto-domestication : les premiers humains laissaient à l’extérieur des camps des carcasses attractives pour les prédateurs comme les loups.
Ainsi, les plus courageux n’ont pas hésité à s’approcher et c’est vraisemblablement comment une relation millénaire avec l’homme commença. Grâce à la nourriture fournie par l’homme et le courage des loups, ces derniers sont devenus plus forts, plus nombreux et ont eu pour principal rôle celui de gardien de troupeau et de compagnon de chasse.
Pour appuyer ce point de vue, l’étude des os faite par des scientifiques de l’Université d’Aberdeen en Ecosse a comparé les squelettes des chiens et des loups provenant de musées et de collections privées. Cette étude a révelé une évidente domestication.
Par exemple, les études ont remarqué l’aplatissement des bouts des vertèbres dorsales de chiens, vraisemblablement le résultat du transport de lourdes charges sur le dos ou même le manque des paires de molaires dans la mâchoire inférieure à cause de l’utilisation probable de brides avec des chiens-loups engagés pour le remorquage. Ces théories nouvelles et fascinantes ne sont pas les seules : nous avons déjà parlé de l’influence humaine lors de la chasse avec les loups, qui reste encore à être explorée mais cela confirme bien une alchimie spéciale entre l’homme et le prédateur.