Comment comprendre le langage corporel du chat ?

Le chat communique dans des façons complètement différentes du chien et pour cette raison, il est parfois énigmatique et incomprehensible pour l’homme. En fait, de nombreuses études sur le comportement du chat ont démontré que ces félins utilisaient un langage complexe basé sur la posture, l’expression, les vocalisations et le marquage.
C’est pourquoi, nous devons être capable de comprendre le langage corporel de notre chat pour decider si nous pouvons nous approcher de lui, ou au contraire, respecter son désir de solitude.

Regarder sa tête !

Observer les expressions faciales du chat permet de déduire ses humeurs et ses émotions. Pour cela, nous devons faire attention à ses yeux, sa gueule, ses moustaches et ses oreilles. Un chat silencieux et disponible au contact aura les yeux ouverts – mais pas avec les pupilles dilatées – la gueule fermée, les moustaches relâchées et les oreilles en avant.
Un chat nerveux et inquiet, qui ne sait pas comment réagir à la situation aura tendance à coucher les oreilles en arrière et avec les yeux semi-ouverts.
L’anxiété augmentant avec la peur, les oreilles du chat seront couchées en arrière, pupilles dilatées et le félin miaulera avec des sons aigüs. Dans ce cas, il est préférable de ne pas rester à côté de lui : terrorisé, il pourrait décider d’attaquer pour échapper à la situation.

Attention à la queue !

Le chat utilise tout son corps pour communiquer et sa queue joue un rôle important. Un chat calme et amical vous accueillera avec la queue vers le haut, parfois avec le bout vers l’avant. S’il est heureux de vous voir, sa queue vibrera.
Si sa queue fait des mouvements rapides d’un côté à l’autre, tout comme un chien pourrait le faire, il ne faut pas croire qu’il est content ! Au contraire, il est nerveux et vous devez cesser le contact ou partir.
Si le chat est effrayé, il aura tendance à mettre sa queue entre ses pattes. En regardant cette photo avec deux chats, nous voyons une chose particulière : le chat roux semble menaçant alors qu’il est effrayé. En fait, il garde sa queue entre ses jambs, il se tend et sa fourrure se hérisse.
Si la peur augmente, la queue sera large et le chat aura une posture pour avoir l’air plus “gros et menaçant” contre l’ennemi. Les Anglo-Saxons l’appellent la position du “chat Halloween”. Dans ce cas, il faut aussi stopper le contact et lui laisser un temps calme.
La façon qu’a le chat de bouger nous aide à comprendre son état d’esprit. Un chat calme et détendu nous approchera directement alors qu’un chat effrayé se replira sur lui-même et restera près du sol, essayant d’éviter tout contact. Une position qu’il a souvent après une visite chez le vétérinaire.
D’autres fois, une position que rappelle celle du chat blanc sur la photo est celle du chat qui nous invite à jouer avec lui, mais dans ce cas, les pupilles ne sont pas dilatées, les oreilles sont en avant, et le chat sautera obliquement.
Un chat aura confiance en un humain qui s’allonge sur le sol et dont on voit le ventre. Dans ce cas, certains croient par erreur que le chat veut griffer le ventre. En réalité, c’est notre réaction qui risque de le faire vous griffer parce que le chat pensera à un assaut de votre part. Avez-vous déjà vu votre chat faire ça ? Probablement. Maintenant, vous savez ce que cela signifie.

Maria Grazia Calore (vétérinaire et experte en comportement animal)